La présence de la BERD en Albanie

La commission parlementaire de l’économie et des finances a approuvé un prêt de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), d’une valeur 36,8 millions d’euros, destiné à la réhabilitation de la ligne ferroviaire Tirana – Durres et à la construction d’une nouvelle ligne ferroviaire reliant Tirana à l’aéroport international de Rinas. Grâce à l’accord conclu entre la République d’Albanie et de la BERD, le financement de ce projet sera assuré par un prêt de 36,87 millions d’euros. « Le projet vise la réhabilitation et la modernisation de la ligne existante Tirana – Durres et la construction d’une nouvelle ligne entre Tirana et l’aéroport international de Rinas », a indiqué le vice-ministre des Finances Erion Luçi, qui a participé à la réunion de la commission. Le projet prévoit également la construction d’un terminal de chemin de fer à l’aéroport international de Tirana (TIA) et l’installation d’un nouveau système de signalisation ferroviaire et de contrôle intégré dans le système de la ligne Durres – Tirana – Rinas. Les travaux devraient commencer en septembre 2017, le projet sera mis en œuvre en 3 ans. Le prêt accordé par la BERD grâce à la signature de cet accord sera utilisé pour financer des travaux de génie civil, la réhabilitation de la ligne existante et la construction de la nouvelle ligne dans le cadre du projet. Cependant la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) envisage d’élargir son activité en Albanie en 2017, après un record d’investissements réalisé à travers d’importants projets relatifs au développement de l’économie albanaise, au cours de l’année écoulée. Le directeur de la BERD en Albanie, Matteo Colangeli, a déclaré qu »après le volume record d’investissements, estimé à 177 millions de dollars, réalisé en Albanie, nous avons l’intention d’élargir encore nos activités dans le pays en 2017″. La réalisation de nos projets se poursuivra également à travers la mise en œuvre des initiatives visant à soutenir les politiques de réformes dans le secteur agricole. « Nous allons se concentrer cette année sur le secteur ferroviaire, nous devons poursuivre notre coopération avec les homologues albanais », a-t-il expliqué. Selon lui, cette année, la BERD entend mobiliser de nouveaux fonds destinés au financement du projet TAP. La BERD continuera également a fournir un soutien accru au secteur privé et au tourisme comme les secteurs les plus importants de l’économie albanaise.

L.Th.

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter