Bushati: Le nouvel accord avec la Grèce est meilleur que celui de 2009

Dans une interpellation demandée à travers la plate-forme de coopération “shqiperiaqeduam.al” par un groupe d’étudiants d’excellence, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Ditmir Bushati a déclaré que le nouvel accord avec la Grèce sera meilleur que celui de 2009. Bushati a indiqué que ce que les médias prétendent à propos de 12 miles nautiques de “cadeau” est juste une calomnie. “Nous avons des faits qui sont irréfutables, nous avons un accord qui a été aboli par la Cour constitutionnelle, et par conséquent c’est le point de départ de tout nouvel accord avec la Grèce. Certains droits et obligations naissent et ne peuvent pas être facultatifs pour les deux pays. Nous avons eu des négociations depuis 2013 et il est dans l’intérêt des deux parties de trouver une solution. Tout nouvel accord à réaliser sera meilleur que celui obtenu par le gouvernement Berisha en 2009. En substance, la décision de la Cour constitutionnelle est très claire.

La question de la délimitation de l’espace marin fait partie de la discussion. Nous espérons que dans un très court laps de temps nous aurons un nouvel accord “, a déclaré Bushati. Selon le ministre des Affaires étrangères Bushati, l’abolition de la loi de guerre aiderait les gens à acquérir les droits de propriété. “Pour la première fois, un gouvernement grec reconnaît officiellement que cet état de guerre est une relique du passé qui devrait être abolie. Nous avons exigé que le droit de la guerre ou le décret royal sanctionnant le régime de guerre contre l’Albanie et plaçant dans la séquestration conservatrice une bonne partie de la propriété publique albanaise, les citoyens albanais, les citoyens albanais de nationalité grecque, soient abolis avec un acte qui a la même force juridique dans le système juridique grec.

Cet acte ne pourrait pas être un contrat à double sens. Grâce à ce processus, nous aurons une nouvelle situation politique entre la Grèce et l’Albanie, et l’occasion sera donnée aux trois catégories de s’adresser aux instances grecques pour obtenir le droit de propriété” a-t-il poursuivi. En ce qui concerne le problème des Cham, M. Bushati a déclaré que, pour la première fois, il y a un échange de données entre les deux Etats au cas où le passage de la frontière des citoyens Cham serait refusé. “Je tiens à dire que le gouvernement Rama est le premier à avoir officiellement inclus cette question dans le programme gouvernemental dans le cadre du dossier diplomatique”, a déclaré le ministre.

/L.Thomaj/

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter