Ibrahim Kodra, l’artiste albanais de renom

“L’ Albanie Fantastique “, “Composition de 1951”, “Musiciens”, “Lutte pour le Pouvoir”, “Lutte pour la Paix”; ce ne sont que quelques-unes des 6 000 œuvres célèbres qui portent la signature d’Ibrahim Kodra. Ils sont dispersés dans le monde entier parmi divers musées, galeries et collections privées les plus renommés. Ils embellissent les salles du Vatican et la Chambre des Députés.

Kodra “le primitif d’une nouvelle civilisation”. C’est ainsi que Paul Eluard a défini le maître Ibrahim Kodra en 1946 sur les pages de “L’Unité”.

En 1948, il a participé à la Conférence Internationale de la Paix, où il a eu l’opportunité de rencontrer personnellement Pablo Picasso, une rencontre qui l’a poussée vers son courant artistique, non seulement comme son disciple, mais avec une individualité artistique marquée. Après avoir vu un tableau de Kodra, le grand Picasso s’est exclamé: “Mon ami peintre albanais, un tableau original, même ta signature ressemble à un dessin comme tes œuvres”!

Ibrahim Kodra est né le 22 avril 1918 dans le village d’Ishëm (Durrёs). À l’âge de 3 ans, il était orphelin et a été élevé par son grand-père. Il a suivi ses études au lycée technique “Harry Fultz” à Tirana, et en même temps il a suivi un cours de peinture dans la première école de dessin sous la direction du sculpteur Odhise Paskali (artiste du peuple).

En 1938, grâce à une bourse, il a réalisé son rêve de rejoindre Milan et de s’inscrire à l’Académie des Beaux-Arts de Brera, où ses premiers maîtres de la peinture étaient Carrà, Carpi et Funi, tandis que de la sculpture Francesco Messina.

Il a été inclus dans les mouvements artistiques d’après-guerre, une période qui correspondait à l’ère du surréalisme, de l’expressionnisme, du cubisme et du futurisme.

Ibrahim Kodra, au sein de ces formes d’art, a réalisé son propre chemin particulier qui a été appelé “le primitif d’une nouvelle civilisation”.

Sans aucun doute, Kodra était l’une des plus distinguées d’une génération de peintres des années 1960-1970.

En 1947, il a rencontré Paul Eluard et en 1948 le célèbre Pablo Picasso. En 1953, il a participé à l’Exposition internationale de l’Université de Paris et a continué à exposer ses oeuvres partout dans le monde: New York, Belgrade, Stuttgart, etc. Il a fait des expositions avec Picasso, Chagal, Roualt, Dufy, Matisse, Modigliani à l’Exposition internationale de Venise.

Ses œuvres se retrouvent dans de nombreuses anthologies de l’Artiste dans divers musées d’Europe, en Amérique et dans des foires d’art internationales.

Pendant plus de 30 ans, il a véçu à Milan, où il est décédé le 7 février 2006. Le 10 février 2006, on a organisé des hommages au théâtre de l’Opéra et du Ballet Theatre de Tirana, pour ensuite prendre le chemin de sa ville natale où il a été enterré. Son corps repose paisiblement devant la porte de l’ancienne forteresse d’Ishëm.

Sa maison à Milan est devenue le “Musée Ibrahim Kodra”, où les artistes, les jeunes talents et les amateurs d’art y vont pour admirer ses œuvres.

/L.Thomaj/

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter