La veille de la fête de l’été!

Dita e verës, mot à mot, le jour de l’été, marque le réveil de la nature et en Albanie on le célèbre le 14 mars qui, est un jour férié. Traditionnellement célébré à Elbasan, ville du centre du pays, le 14 mars est maintenant fêté dans toute l’Albanie. Des sources divergent quant à l’origine de cette fête païenne. Pour certains elle serait un héritage des ancêtres des albanais, les Illyriens, qui à l’époque fêtaient le printemps le 1 mars, commencement de l’année selon le calendrier julien. Dès cette époque, des pèlerinages étaient organisés sur les plus hauts points du royaume pour honorer le Dieu Soleil. Pour d’autres, cette fête vient des Albëresh, les Albanais vivants depuis le moyen-âge dans le sud de l’Italie qui, le 14 mars, ramassaient une poignée de terre et d’herbe qu’ils ramenaient chez eux en souvenir de leur terre mère. Le rituel de “Dita e Veres” commence la veille avec la préparation des fameux Ballokume, ces biscuits faits à base de farine de maïs, de beurre, de sucre et de jaunes d’oeufs, traditionnellement cuits dans un four à bois.

Dans différentes villes et villages comme Dibra, Narta, et Lezha le jour de l’été est célébré par des grands feux qui symbolisent la force du soleil et le réveil de la nature.

Bien qu’Elbasan reste  la ville traditionnelle pour Dita e verës,plusieurs villes d’Albanie organisent des carnavals ou des activités comme la capitale  Tirana, où des centaines de stands vendent des Ballokume, industriels ou faites à la maison et de l’artisanat traditionnel de chaque région dans une ambiance festive accompagnée de musique. Les gens se regroupent ensuite dans le grand parc de la ville autour du lac pour partager un repas en plein air.

L’une des traditions de Dita e Verës est d’attacher autour du poignet un bracelet fait de deux fils de laine rouge et blanc que l’on s’offre. De nombreuses significations ont été attribuées aux couleurs, la santé et la force du sang, l’amour et l’amitié, la chaleur du soleil et la fonte des neiges, etc. Il faudra le garder jusqu’à ce que l’on aperçoive la première hirondelle. On le détachera alors de son poignet et le déposera sur un rosier car dit-on les hirondelles s’en servent pour construire leurs nids. /K.PIRA/

Bonne fête de l’été !

Gëzuar ditën e verës !

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter