La journée d’été en Albanie

La journée d’été, également connue comme le jour qui marque la fin de l’hiver, est une fête traditionnelle albanaise, une célébration païenne qui adore les Dieux de fleurs et d’arbres. Dans la capitale Tirana, cette fête prend de grandes proportions ; des concerts, des expositions, de petites foires sont organisés dans les principales rues de la ville, par la mairie. En Albanie, la fête de l’été est célébrée le 14 mars par les musulmans, tandis que les orthodoxes le fêtent le 1er mars. C’est une très ancienne pratique païenne. À Elbasan, en Albanie centrale, le Dita e Verës est très populaire. On y mange du ballokume, une spécialité sucrée. On peint des œufs pour les enfants. On fabrique aussi des bracelets tressés que l’on accroche au poignet une semaine durant, avant de les accrocher à un arbre pour que les oiseaux les emportent.

C’est un jour officiellement férié. La journée d’été, une date symbolisant la terminaison de l’Hivers et l’arrive du Printemps. Cette fête est très ancienne, et elle est particulièrement célébrée dans la ville d’Elbasan au centre de l’Albanie. Selon la tradition, ce jour-là, les gens ramassent de l’herbe fraiche et l’amène chez eux, pour attendre le 14 mars.

Cette tradition est aussi présente dans les villes de Dibra, Struga et Prespa, situées en Macédoine et habitées d’albanais. Dans la ville de Lezha, la fête ne symbolise pas seulement l’arrivée du printemps mais aussi le triomphe du bien sur le mal. Le mois de mars pour chaque citoyen de la ville d’Elbasan constitue une fête appelée ‘La fête des fleurs’, une célébration a pris de grande dimension partout en Albanie comme la fête de la renaissance de la nature et l’esprit, de la paix et l’harmonie, la joie et l’amour humain. L’activité « La Journée de Printemps par bicyclette » marque le début des célébrations dans la ville d’Elbasan dans le cadre de la fête païenne du printemps.

/L.Thomaj/

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter