La BM soutient un meilleur accès aux opportunités économiques pour 80 000 habitants en Albanie

Le Conseil des directeurs exécutifs de la Banque mondiale a approuvé  un projet de connectivité routière régionale et locale de 50 millions de dollars EU pour la République d’Albanie. Le projet vise à améliorer l’accès à plusieurs centres agricoles et touristiques en Albanie et à renforcer les capacités des municipalités à gérer leurs infrastructures routières.

La situation actuelle d’environ la moitié des réseaux routiers régionaux et locaux ne permet pas d’assurer l’accès aux services publics essentiels, ainsi qu’aux activités économiques. Il entrave le développement de l’industrie touristique émergente et du secteur agricole. Une meilleure connectivité routière est essentielle pour le développement du pays.

La Banque mondiale a contribué à l’amélioration des routes rurales et de la mobilité des personnes dans tout le pays, mais il est nécessaire de travailler davantage pour consolider les améliorations du réseau de manière durable afin de favoriser la croissance économique. Le projet s’appuie sur les leçons tirées du travail précédemment financé.

“Le nouveau projet mettra l’accent sur la priorisation des interventions ayant un impact économique plus important qui viendront compléter les secteurs productifs, en particulier dans l’agriculture et le tourisme”, a déclaré Maryam Salim, responsable pays de la Banque mondiale pour l’Albanie. “Le développement du tourisme bénéficiera de l’amélioration de l’accès routier aux destinations touristiques existantes et potentielles. Le projet contribue également à l’intégration des producteurs agricoles dans la valeur agroalimentaire ”

Plus précisément, le projet financera la réhabilitation d’environ 55 km de routes régionales et locales, améliorant ainsi la connectivité dans les zones d’environ 80 000 habitants. Le programme de première année comprend trois segments connus pour leur importance sur le tourisme et / ou le développement agricole tels que les routes Fier-Seman, Pogradec-Tushemisht et Qafë Thore-Theth. Ils ont été sélectionnés sur la base d’une analyse multicritère.

La réhabilitation des routes intégrera la résilience climatique, telle que la résilience aux inondations et aux glissements de terrain. Le projet fera également la promotion des possibilités d’emploi pour les femmes dans le secteur routier en Albanie. Le Fonds de développement albanais, qui a une vaste expérience des projets routiers, sera l’agence d’exécution.

L’approche de priorisation utilisée par le projet fournira également un cadre de politique et d’investissement pour la construction, la réhabilitation et l’entretien des routes qui peuvent être utilisées pour de futurs investissements soutenus par des financements nationaux et internationaux.

L.Thomaj

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter