Fajon optimiste quant à l’ouverture des négociations d’adhésion pour l’Albanie et la Macédoine

Tanja Fajon, politicienne slovène de Bruxelles, une femme qui a aimé les Albanais en raison de son rôle dans la libéralisation des visas en 2010, est revenue dans son rôle diplomatique pour protéger cette fois l’Albanie contre la “menace française” sur l’ouverture des négociations.

“… nous espérons que la France sera atténuée sur la question albanaise”, a déclaré Fajon, qui s’est opposé aux messages froids du président Macron lors du sommet de Sofia. Elle a critiqué l’attitude selon laquelle les Balkans occidentaux devraient être “ancrés” dans l’UE. “Parfois, je pense que Macron n’est pas suffisamment conscient de ce qui constitue la réconciliation, la paix et la stabilité dans les Balkans occidentaux, et pourquoi l’élargissement est vital pour l’ensemble de l’Europe”, a déclaré Fajon à Tanjug. Elle estime que la France a une position ferme face à l’élargissement car elle est préoccupée par la sécurité et les faux demandeurs d’asile, qui viennent toujours principalement d’Albanie et du Kosovo.

Elle a souligné qu’elle était optimiste quant au fait que les pays de l’UE approuveraient en juin l’ouverture de négociations d’adhésion pour la Macédoine et l’Albanie, ce qui, selon elle, constituerait une étape positive pour l’ensemble du processus d’élargissement. “Certains pays des Balkans occidentaux ont vraiment des problèmes avec la corruption, le crime organisé, l’état de droit, et ainsi de suite. Mais en même temps, nous, au sein de l’UE devrions également parler des aspects positifs de l’élargissement, car nous avons besoin les uns des autres “, a déclaré M. Fajon en tant que député européen.

L.Thomaj

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter