Karl Gega, connu pour la construction de chemin de fer traversant la majestueuse montagne de Semmering

Karl Gega est né à Venise en 1802 d’une famille d’origine albanaise. Ses  descentes avaient depuis longtemps émigré dans cette ville de pair avec beaucoup de citoyens qui avaient quitté l’Albanie du nord, après l’occupation de l’Albanie par les turcs. Dès l’école primaire le petit Karl, s’est distingué pour son développement précoce parmi ses compagnons d’âge, aussi bien pour son intelligence que pour sa fantaisie de création, son hobby était le dessin et les maths. Après ses études primaires, sur la recommandation de ses enseignants, la famille l’a enregistré dans un collège pour philosophie et mathématiques, qu’il a achevé à l’âge de 15 ans par de brillants résultats. C’est à cet âge qu’il s’est inscrit à l’université de Padove où après deux ans il a été diplômé dans la branche de génie de construction. Les matières de mathématiques et de géodésie ont occupé dans cette branche une place importante. A l’âge de 17 ans, Karl Gega se voit attribuer le grade scientifique « Docteur en mathématiques ». Après avoir fini le collège il a travaillé comme ingénieur et ingénieur en chef de toutes les constructions qui s’effectuaient dans les régions septentrionales de l’Italie, qui étaient inclues dans la juridiction d’Autriche.

En 1836 le gouvernement de l’Empire Autrichien a décidé de construire le premier chemin de fer qui serait traversé par des locomotives à vapeur. Cet important trouvage de l’époque a été confié à l’ingénieur doué de talent Karl Gega. Pour réaliser cet ouvrage il a dirigé personnellement les travaux géodésiques et topographiques, sans lesquels on ne pouvait rien amorcer. Sur les cartes topographiques il a projeté le tracé ferroviaire avec toute la complexité d’un grand nombre d’ouvrage d’art dont était composés de chemin fameux, lequel allait traverser la majestueuse montagne de Semmering. Avant de commencer la construction du chemin, Karl Gega est allé en Allemagne, en Belgique, en France, en Grande Bretagne et en Amérique du Nord où il a pris connaissance de l’expérience de ces pays dans la construction des chemins de fer. De retour de ses voyages, l’ingénieur doué de talent s’est aussi occupé de la construction du chemin de fer Vienne-Grace-Trieste.

C’était la période la plus fructueuse de la vie de Karl Gega. Le merveilleux projet, qu’il a su défendre par des arguments incontestable techniques et scientifiques devant ses collègues étaient la synthèse de son génie et de la connaissance à fond du terrain que traversait le tunnel de Semmering. Le terrain était très accidenté, d’un réseau très dense et torrent de montagnes grands et petits, dans des conditions très complexe du point de vue géologique. En fin, connaisseur du phénomène de l’érosion, l’ingénieur Gega était convaincu qu’il allait vaincre les hauteurs alpines pour faire en sorte que le train parcourt un terrain déclivité de 25 degré. La Ligue des Ingénieurs et architectes a publié un mémorandum qui qualifiait d’impénétrable le mont de Semmering et de grande erreur la construction du chemin de fer. Tout de même, Karl Gega ne s’est pas laissé vaincre. La tracé du chemin de fer continuait à s’élever mètre après mètre.

Pour créer une idée de la taille de cet ouvrage qui a rendu éternel le nom du génie albanais, il faut noter que pour la tracé de ce chemin de fer on a du construire 16 aqueduc, on a du déplacer 1,6 million de mètre cube de roches, 3.5 million de mètre cube de terre, on a rangées 650 million de briques et on a élevé 80 mille de mètre carrés de pierres. C’est la construction du tunnel de Semmering d’une hauteur de 898m et d’une langueur de 14300 m qui marque le point culminant de cet ouvrage grandiose. Ce tunnel a été percé non seulement horizontalement de deux côtés, mais aussi verticalement en 6 endroits pour l’aération, ainsi que dans une série d’issues supplémentaires en cas d’avaries. Quelques temps avant l’achèvement de la construction du chemin de fer de Semmering, le gouvernement de l’Empereur d’Autriche, a élaboré le projet d’un nouveau réseau de chemin de fer. Karl Gega, cette personnalité polyédrique qui a réalisé des œuvres d’un si grand taille, a été accepté comme membre d’honneur de plusieurs institutions scientifiques du monde. Il a reçu plusieurs médailles et de nombreux ordres. Après sa mort, son corps a été déposé dans le panthéon des éminentes personnalités de l’Empire Autrichien.

L.Thomaj