Opposition: pas de boycott parlementaire

Le parti démocrate dans l’opposition devrait radicaliser son action d’opposition jusqu’à la démission du ministre de l’Intérieur Fatmir Xhafaj, n’excluant pas la possibilité d’un boycott parlementaire.

Lors de la réunion à huis clos du groupe parlementaire, on apprend que de nombreux députés ont avancé l’idée du boycott. Malgré l’option du boycott, le chef du parti Lulzim Basha avec les Alliés a conclu pour la participation de l’opposition dans les commissions parlementaires et les sessions plénières, restant au même niveau au moins pour les 30 prochains jours, jusqu’à ce que la décision d’ouvrir les négociations de l’UE avec l’Albanie devrait être prise .

Dans un communiqué remis aux médias, le chef du PD a déclaré que malgré la légitimité du boycott, l’opposition est préoccupée par l’ouverture des négociations. Dans ces conditions, Basha souligne dans la déclaration que toutes les formes démocratiques du groupe parlementaire, de la structure et des citoyens devraient être utilisées pour clarifier la position ferme de l’opposition que la démission du ministre Fatmir Xhafaj est une condition non négociable de l’opposition, une action indispensable pour l’ouverture du négociations.

L.Thomaj

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter