L’Albanie dans le processus d’intégration de l’UE

 Seulement 8 jours nous séparent du jour où les plus hauts représentants des pays de l’UE prendront une décision, que ce soit pour ouvrir les négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine. L’Albanie travaille jusqu’à la dernière minute pour recevoir une réponse positive pour convaincre les pays sceptiques, et l’Albanie est déterminée à remplir toutes ses obligations et à réaliser étape par étape les normes de l’UE.

Le dernier signal positif concernant cet aspect a été donné par le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, qui a déclaré soutenir l’ouverture des négociations avec l’Albanie, car l’Albanie a entrepris des réformes ambitieuses dans le système judiciaire et obtenu des résultats positifs dans la lutte contre le crime et la corruption.

Les réalisations de l’Albanie dans la réforme de la justice, le processus de sélection, la lutte contre le crime et la corruption ont été reconnues par les autres pays membres de l’UE qui ont exprimé leur appréciation positive de l’ouverture des négociations d’adhésion à l’UE. La France reste indécise, car le président Macron a demandé la réforme de l’UE avant l’élargissement.

Les plus hauts représentants du clergé en Albanie ont envoyé une lettre à la chancelière allemande, Angela Merkel, et au président français, Emmanuel Macron, où ils ont sollicité leur soutien pour l’ouverture des négociations d’adhésion de l’Albanie à l’Union européenne.

“En ce moment de grande importance, nous tenons à souligner une fois de plus ce que nous avons récemment exprimé dans notre déclaration conjointe du 21 avril 2018:” Nous, les Albanais, faisons partie de l’Europe. Nous faisons partie d’une histoire qui s’étend aux origines de l’Europe. C’est une histoire qui a des racines millénaires. Des racines culturelles et sociales communes nous connectent. Nous sommes convaincus que le chemin vers l’Union européenne représente le désir de notre peuple, ainsi que les valeurs d’une société libre où chacun peut exercer ses droits, et le droit à la liberté et à la religion est essentiel. Nous sommes reconnaissants à Dieu pour le fait que l’histoire du peuple albanais a montré une valeur durable du respect de la différence religieuse, en vivant ensemble en harmonie en tant que famille”- écrit la lettre.

Pour sa part, le ministre Bushati a remercié les communautés pour leur “engagement dans des moments clés d’importance cruciale pour l’avenir européen de l’Albanie et a salué la contribution de ces communautés à” préserver l’harmonie religieuse et renforcer la cohésion sociale en Albanie “

Nous devons maintenant attendre patiemment la décision des États membres de l’UE et espérer une décision positive.

L.Thomaj

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter