Gjonaj et Marku avec le chef de la lutte anti-mafia italienne: enquêtes conjointes

La ministre de la Justice, Etilda Gjonaj et la procureur général, Arta Marku, ont été reçus lors d’une réunion officielle à Rome par le procureur général de la Direction nationale de la mafia et du terrorisme, Federico Cafiero de Raho. Les discussions entre les deux délégations ont porté sur le renforcement de la coopération en matière d’investigation conjointe dans la lutte contre la criminalité organisée et les trafics illicites par le biais d’un échange mutuel d’informations et de compétences du côté italien.
Le ministre de la Justice a souligné que la lutte contre le crime organisé est une priorité absolue du gouvernement albanais, engagé avec toute sa capacité dans ce défi. Selon la ministre albanaise, la création de nouvelles institutions telles que le parquet spécial et le bureau national des enquêtes Le cadre de mise en œuvre de la réforme de la justice créera les conditions adéquates pour poursuivre et enquêter sur les infractions pénales de corruption et de criminalité organisée et les accusations criminelles dans les hautes sphères de la politique et de l’administration publique. L´accord de coopération avec EUROJUST, qui devrait être signé prochainement. La signature et la mise en œuvre de cet accord donneront un nouvel élan à la lutte contre le crime organisé et la criminalité internationale.
La ministre Gjonaj a assuré le procureur en chef de la Direction nationale de la mafia et du terrorisme De Raho du sérieux engagement des institutions albanaises de répression dans le renforcement de la coopération en ciblant efficacement et rapidement les groupes criminels opérant en Italie et en Albanie avec des équipes d’enquête conjointes.De son côté, le procureur en chef de l’antimafia italien a remercié la ministre Gjonaj et la procureur général Marku pour avoir donné une autre dimension à la coopération dans la lutte contre le crime organisé.

L.Thomaj