Le député Son-Forget salue l’accomplissement des réformes en Albanie

« L’Albanie est sur la bonne voie en matière de réformes et fait un très bon travail dans la lutte contre le crime organisé, la corruption et les migrations clandestines” a affirmé le députe français Joachim Son-Forget,  du parti La République en Marche, lors de son accueil par le secrétaire général du Parti socialiste, Taulant Balla.

Félicitant le député français de ses résultats électoraux, Balla s’est réjoui de la positivité de ces propos, en soulignant le fait que Son- Forget est un bon connaisseur de la région des Balkans occidentaux. « L’Albanie a déjà commencé le processus de « screening » et s’est acquittée d’un certain nombre de tâches liées à ce processus »,  a assuré Balla en sollicitant le soutient du parti La République en Marche dans la voie d’intégration de l’Albanie à l’Union européenne.

Cette réunion était axée sur la réforme de la justice, par rapport à laquelle le député Balla a confirmé que, les trois institutions principales de la justice seraient mises en place en décembre, et que le processus du « vetting » (inspection judicaire) était déjà une réussite.

En ce qui concerne l’une des principales préoccupations du gouvernement français, à savoir les demandeurs d’asile, lors de cette rencontre il est apparu clairement que “l’Albanie a déjà résolu ce problème et que le nombre de demandeurs d’asile a considérablement diminué”. Entre autre, Balla a mis l’accent sur le fait que “l’Albanie est déjà devenue un pays d’accueil pour les immigrants venant de Syrie et d’Irak, y voyant un moyen d’accéder aux pays européens”.

Connaissant bien la région des Balkans occidentaux, le député français a insisté sur l’importance de l’intégration de cette région dans l’Union européenne en saluant le travail du gouvernement dirigé par le Premier ministre Rama pour toutes les démarches entreprises dans  la voie européenne de l’Albanie. Lors de cette réunion, Balla était accompagné du vice-ministre Julian Hodaj, de Petro Koci et de Teuta Vodo, secrétaire aux relations extérieures du parti socialiste. La réunion s’est clôturée par une invitation de la partie française adressée au président du groupe socialiste Balla pour des rencontres de travail en France fin janvier.

Anida Kisi