Castaldo, vice-président du PE : “Ouverture des négociations, nous voulons l’Albanie en tète de liste”

Le président du Parlement, Gramoz Ruçi, a reçu mercredi le vice-président du Parlement européen et président de la commission des affaires étrangères, Fabio Massimo Castaldo. Il a exprimé sa gratitude pour l’aide et le soutien que le Parlement européen et l’Italie ont accordés à l’Albanie pour promouvoir la perspective d’intégration européenne et les réformes globales et transformatrices entreprises.
Le chef du parlement albanais a déclaré que “l’Albanie a fait tous les devoirs “pour atteindre les objectifs des cinq priorités clés définies par les recommandations du Conseil européen et continue de progresser dans la mise en œuvre des réformes d’intégration, en particulier dans la réforme du système judiciaire, la lutte contre la corruption et le crime organisé ainsi que le découragement et la réduction des demande d’asile dans tous les pays de l’UE “.
M. Ruci a déclaré que “la décision positive du Conseil en juin 2019 serait un moment crucial pour montrer la volonté de l’UE de préserver et de renforcer notre perspective européenne, mais également son engagement envers l’Albanie et le peuple albanais”. Le président du Parlement albanais a déclaré que “l’Albanie, mais aussi l’Union européenne elle-même, a besoin que les estimations positives de l’écrasante majorité des pays membres ne soient pas masquées et occultées par les préjugés particuliers et les intérêts électoraux internes de forces politiques qui ne tiennent pas ni à l’élargissement de l’UE ni à l’UE elle-même “.
“Une décision négative prise en juin 2019 ralentirait le processus d’intégration de l’Albanie et transmettrait un message décourageant pour notre pays, notre société et notre peuple.” Le ralentissement du processus peut créer des espaces pouvant être utilisés par des acteurs externes visant à accroître leur influence politique, économique et culturelle dans la région “, a souligné lors de la réunion le président de l’Assemblée, Gramoz Ruçi.
Le vice-président du Parlement européen et président de la commission des affaires étrangères, Fabio Massimo Castaldo, a déclaré que “l’UE devient plus forte avec l’intégration des Balkans occidentaux et j’essaie de créer cette approche pour les pays qui peuvent actuellement avoir des opinions différentes “. M. Kstaldo a déclaré: “Nous ne devrions pas laisser les acteurs mondiaux, et non – Européens, pénétrer dans les Balkans occidentaux et détourner la perspective européenne de la région. Nous luttons pourouvrir les négociations en juin et on veut l’Albanie en tête de liste “, a-t-il déclaré.
Le haut responsable du PE était très préoccupé par l’attitude de l’opposition albanaise au parlement et aux élections locales. Selon lui “… ces attitudes sapent la cohésion politique dans le pays. Cependant, M. Cataldo a déclaré que “malgré ces attitudes, l’Italie fait pression pour que des négociations soient ouvertes en juin”. “Nous ne devrions pas décevoir et décourager les Albanais, mais reconnaître et apprécier les efforts de l’Albanie pour des réformes d’intégration, en particulier des réformes dures et uniques en matière de justice. Je suis et serai personnellement et institutionnellement, en tant qu’italien et qu’européen, pour l’ouverture des négociations avec l’Albanie en juin 2019. » a souligné le vice-président et président de la commission des affaires étrangères du Parlement européen, Fabio Massimo Castaldo.
Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter