Réaction de l’OSCE face à la violence lors des manifestations

Le président actuel de l’OSCE, ainsi que le ministre des Affaires étrangères pour les questions européennes slovaques, Miroslav Lajčák, le secrétaire général de l’OSCE, Thomas Greminger, le président de l’Assemblée générale du parlement de l’OSCE, George Tsereteli et le secrétaire général de l’Assemblée Le député de l’OSCE, Roberto Montella, ont condamné le recours à la violence par les manifestants ainsi que les menaces et les actes d’intimidation dirigés contre le président de la présence de l’OSCE en Albanie.

Ils ont appelé les responsables à respecter la loi, où Lajçak, Tsereteli et Greminger ont souligné que “le droit de manifester pacifiquement est l’une des revendications précédentes de la création d’un État démocratique. Les institutions solides, comme un Parlement qui fonctionne bien, sont fondamentales pour la démocratie et la stabilité politique d’un pays ».

L.Thomaj

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter