Rapport de la Banque mondiale: la population albanaise devrait diminuer jusqu’en 2050

Au moins jusqu’en 2050, le nombre d’Albanais quittant le pays sera bien plus élevé que celui qui choisira de vivre en Albanie.

Selon des prévisions récentes de la Banque mondiale, pour la période 2017-2022, l’émigration nette (différence entre les personnes qui fuient et celles qui rentrent au pays) devrait atteindre 40 000 Albanais.

Jusqu’en 2047, la Banque prédit que l’émigration nette se poursuivra au même taux, c’est-à-dire que tous les cinq ans, environ 40 000 personnes quitteront le pays, ce qui portera le nombre total de personnes déplacées à 280 000.

Avec l’augmentation naturelle de la population et l’élimination de l’émigration, l’Albanie devrait rapidement se contracter.

Augmentation naturelle à zéro

La différence entre les naissances et les décès, qui détermine l’augmentation naturelle de la population, se réduit rapidement d’année en année, avertissant que le nombre de décès en Albanie sera bientôt plus élevé que les naissances. Cela entraînerait le déclin de la population du pays sans retour, sans tenir compte du phénomène de l’immigration.

En 2018, l’accroissement naturel de la population était de 7 230 personnes, soit le niveau le plus bas depuis 1948, quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale, selon les données de l’INSTAT. Selon les données annuelles, l’Albanie a connu la plus faible augmentation naturelle de sa population depuis 1923, alors qu’entre 1923 et 1945, l’accroissement de la population, selon les données officielles, était en moyenne de plus de 18 000 personnes par an.

L.Thomaj

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter