Site italienne: Pourquoi vivre et investir en Albanie

L’Albanie a connu une renaissance, évoluant et offrant de nombreux avantages sur le plan économique, écrit Enza Petruzziello dans une analyse exhaustive réalisée pour le célèbre site italien voglioviverecosi.com.

«Actuellement, environ 20 000 Italiens vivent et travaillent à Tirana, la capitale du pays. C’est un des endroits les moins chers au monde et une destination appréciée de nombreuses personnes », écrit Petruzziello, ajoutant que les jeunes Italiens, entrepreneurs et retraités choisissent ce pays comme nouveau lieu de résidence, à la recherche de nouvelles opportunités leurs années de retraite ou même investir.

Cela vaut-il vraiment la peine d’investir en Albanie? Quelles sont les raisons de cet intérêt croissant pour l’investissement dans ce pays?

Premièrement, la proximité de l’Italie, puis son économie: le niveau de vie ici a augmenté, les salaires ont triplé et la recherche d’un emploi n’est plus une mission impossible. Et encore: coûts salariaux peu élevés, fiscalité favorable, proximité de l’Italie, langue parlée par de nombreux Albanais ainsi que frais de transport pour notre pays, l’Italie.

En Albanie, il est possible de démarrer en une journée. Un miracle par rapport au temps et aux coûts en Italie. C’est un pays qui s’ouvre, où la demande de personnel qualifié est toujours élevée et qui convient donc parfaitement à ceux qui souhaitent investir à l’étranger et devenir entrepreneurs.

Et ensuite, le coût de la vie, particulièrement adapté aux retraités italiens résidant en Albanie, où ils peuvent mener une vie confortable.

Malgré son faible pouvoir d’achat, l’Albanie propose des prix bas pour la nourriture, les loyers et les produits. À Tirana, pour ces services, vous ne devez dépenser que 630 dollars par mois.

Toutes ces raisons expliquent pourquoi aujourd’hui est le bon moment pour investir en Albanie.

Selon les données d’Infomercati, l’Italie représentait 34,1% du total des échanges commerciaux de l’Albanie en 2018, ce qui représente environ 2,6 milliards d’euros en 2017. L’Italie est clairement le principal partenaire avec 48,2% du volume des exportations, ainsi que le premier fournisseur en Albanie avec 27,3% des importations.

Selon les données de 2018, après l’Italie, le premier partenaire commercial, suivi de la Grèce (6,9%), de l’Allemagne (6,6%) et de la Chine (6,3%). Notre présence est assurée par environ 1 000 petites et moyennes entreprises, le grand groupe bancaire Intesa San Paolo et certains grands groupes industriels créés principalement dans les secteurs du ciment, de l’agroalimentaire et de l’énergie.

Mais les investissements ne sont pas seulement italiens. Au cours des dernières années, de nombreux investissements étrangers et européens ont permis de générer des revenus dans les coffres du pays, permettant ainsi sa lente renaissance », écrit Enza Petruzziello.

L.Thomaj

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter