Comité Helsinki albanais appelle les partis politiques à dialoguer

Le Comité Helsinki exhorte les parties à engager un dialogue et à adopter la réforme électorale par consensus. Selon le Comité Albanais d’Helsinki, la révision du système électoral nécessite en même temps une réforme juridique de l’organisation et du fonctionnement des partis politiques. La situation politique dans le pays reste tendue, a déclaré le Comité, soulignant que “les citoyens ne veulent pas d’un tel affrontement continu”.

«Le Comité considère que la réforme électorale nécessite un large consensus politique et un dialogue, une transparence et inclusivité. Il est nécessaire d’examiner les recommandations de l’OSCE / BIDDH reflétées dans les rapports des quatre derniers processus électoraux, y compris le 30 juin 2019.

La recommandation clé est de dépolitiser l’administration électorale à tous les niveaux, ce qui n’a pas été réalisé même lors de ces élections. En ce qui concerne le système électoral, nous pensons que cette question nécessite une analyse approfondie, objective et complète. La révision du système électoral nécessite en même temps une réforme juridique de l’organisation et du fonctionnement des partis politiques, renforçant leur démocratie interne, séparant et équilibrant les pouvoirs du président de parti en vue de l’élection des candidats proposés à l’électorat. Bien que chaque système présente des avantages et des inconvénients, des consultations publiques et des auditions des citoyens actifs dans la vie publique devraient notamment avoir lieu. Sur la légitimité des élections du 30 juin 2019 décidera des organes compétents ’’ – souligne la déclaration.

L.Thomaj

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter