Rama se pronounce sur les conclusion de la Commission de Venise

Le Premier ministre Edi Rama a réagi après confirmation de la Commission de Venise que le président Ilir Meta avait violé la Constitution en annulant les élections et le décret de les reporter sans même s’appuyer sur la Constitution ni sur aucune loi.

le chef du gouvernement Rama souligne que toutes les conclusions adoptées à l’unanimité par Venise dans le rapport final sur l’avis demandé par la commission d’enquête parlementaire sur les violations du président Ilir Meta confirment l’attitude de la majorité lors des élections du 30 juin.

“Les trois conclusions essentielles de la Commission de Venise confirment sans équivoque, l’équité de notre position avant, pendant et après les élections du 30 juin”, a déclaré le Premier ministre Edi Rama, soulignant exactement trois des principales conclusions publiées dans le rapport final de la Commission. Venise sur cette question.

Le Premier ministre Rama a souligné, entre autres choses, que le boycott des élections par un parti politique, quel que soit son électorat, ne saurait être considéré comme un motif de report des élections.

Un autre fait incontestable est la violation de l’un des droits fondamentaux de l’homme, comme celui de choisir l’action du président, mais aussi l’incompétence du chef de l’État pour annuler une date d’élection.

L.Thomaj

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter