Macron: Des troubles dans la région, si nous n’ouvrons pas les négociations avec l’Albanie

Dans une interview  accordé au journal libéral britannique, le président Macron a déclaré que “l’Union européenne devait réformer ses procédures d’adhésion avant l’ouverture de négociations avec l’Albanie et la Macédoine du Nord”, a déclaré M. Macron.

«Demandez aux pays de l’UE s’ils veulent ouvrir la porte à l’Albanie. La moitié d’entre eux dira non. Ils veulent ouvrir des négociations avec la Macédoine du Nord, qui est un petit pays et qui a changé de nom, ce qui constitue un véritable exploit historique. Mais, la vérité est que si nous n’ouvrons pas les négociations à l’Albanie, nous provoquerons un terrible traumatisme dans la région. Il y a des communautés de langue albanaise partout et la région sera déstabilisée” dit  Macron.

Je suis donc convaincu que, tout d’abord, nous devons réformer nos procédures d’adhésion, qui ne sont plus adaptées aux objectifs. Et ne sont ni stratégiques ni politiques, mais ils sont trop bureaucratiques. Alors que nous devrions être capables d’examiner à un moment donné la question de la réversibilité », a déclaré le président Macron.

«Si nous réalisons cette réforme dans les mois à venir, je serai prêt à ouvrir des négociations mais personnellement  je ne souhaite pas d’autres nouveaux membres sans que l’Union européenne se réforme » a-t-il déclaré le Président français .

Emmanuel Macron s’est axprimé sur la situation del’Europe. Il s’inquiète de la “fragilité extraordinaire de l’Europe” qui “disparaîtra” si elle ne “se pense pas comme puissance dans ce monde (…) Je ne crois pas dramatiser les choses, j’essaye d’être lucide”

Kleida Pira

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter