Prix Nobel: L’Albanie, boycott contre un auteur autrichien accusé d’avoir soutenu Milosevic

La cérémonie de remise du prix Nobel a eu lieu mardi, sous une vague de critiques, axées principalement sur la décision d’attribuer le prix Nobel de littérature de cette année à Peter Handke, un auteur autrichien qui nie le génocide en Bosnie. Handke, maintenant âgé de 77 ans, était à son apogée en tant qu’auteur lorsque la guerre a éclaté entre les républiques constitutives de l’ex-Yougoslavie.

Il a affirmé que la couverture de la guerre avait injustement diabolisé les Serbes en tant que peuple contre les Croates, les Bosniaques et les Albanais.

Depuis lors, M. Handke n’a cessé de faire des déclarations présentant les événements du point de vue des politiciens nationalistes serbes. En 2006, M. Handke s’est exprimé lors des funérailles de Milosevic, décédé lors d’un procès à La Haye pour crimes de guerre.

L’Albanie a été l’un des pays qui a boycotté la cérémonie de remise du prix Nobel. Cette nouvelle a été annoncée par le ministre des Affaires étrangères par intérim, Gent Cakaj..

“Nous avons demandé à l’ambassadeur d’Albanie en Suède de boycotter la cérémonie”, écrit Cakaj sur Twitter.

L’Académie des sciences du Kosovo a demandé l’annulation du prix Nobel de la paix. Dans une lettre à l’Académie suédoise des sciences, le Kosovo l’a qualifiée comme un acte grave de violation des valeurs humaines.

Kleida Pira 

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter