Conflit russo-ukrainien, Rama rencontre Lavrov

Le Premier ministre Edi Rama a poursuivi le deuxième jour de sa visite à Moscou avec des réunions axées sur la rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

En sa qualité de chef du Bureau de l’OSCE, Rama a déclaré que la Russie est un acteur clé dans la négociation de la paix dans plusieurs conflits, et il espère que cela sera réalisé dans son conflit avec l’Ukraine. Rama à Moscou a montré à quel point il était choqué lorsqu’il a visité la zone de guerre du Donbass, où il a vu des gens se battre pour leur survie, indépendamment de leur nationalité, de leur âge ou de leurs besoins. Le Premier ministre albanais a déclaré que les deux pays devraient parvenir à la paix le plus tôt possible.

«Permettez-moi de vous dire que je suis venu à Moscou 15 ans après ma première visite en tant que maire de Tirana et à cette occasion en tant que prochain président de l’OSCE et je voudrais compléter tout le monde dans cette ville même si je sais que c’est le travail du maire, mais les changements sont stupéfiants.

Et vous avez raison de dire que nous vivons une période de turbulences et il est clair que la sécurité dans notre région est assez fragile. Les menaces internationales deviennent très complexes et les gens souffrent, et bien sûr, étant donné que les gens souffrent, nous devons trouver une bonne motivation pour trouver le dialogue.

Permettez-moi de répéter ce que j’ai dit, en tant que Président de l’OSCE  dans le cadre de sa création il y a 45 ans, ses principes d’intégrité territoriale, de libertés et de droits sont toujours aussi pertinents.

Étant donné que les personnes et la sécurité doivent être au premier plan, nous pouvons essayer d’en faire plus. Espérons que le meilleur ne soit pas encore arrivé. Merci pour l’hospitalité. Nous savons que la Russie est un participant clé à une certaine forme de négociation de conflit. Je viens ici avec la conviction que vous et le merveilleux pays utiliserez votre influence pour aller de l’avant avec la paix nécessaire. Je vous dis à quel point j’ai été choqué de visiter la zone de guerre et combien il était douloureux de voir des gens souffrir indépendamment de leur âge, de leurs besoins, des gens de toute la région luttant pour survivre. Au nom de ces personnes, je vous exhorte à faire de notre mieux », a déclaré Rama.

L.Thomaj

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter