Meta, rencontre avec le chef du parlement Ruçi

La réouverture et le fonctionnement de la Cour constitutionnelle et de la Cour siprême ont été au centre de la rencontre entre le président de la République, Ilir Meta, et le président de l’Assemblée, Gramoz Ruçi.

Le président Meta a souligné qu’après la publication de l’avis de la Commission de Venise sur le processus de nomination à la Cour constitutionnelle, il est extrêmement important que les recommandations de la Commission soient mises en œuvre immédiatement. Réaffirmant la nécessité d’une coopération entre toutes les institutions afin de renouveler et de rendre la Cour constitutionnelle et la Cour suprême aussi opérationnelles que possible, le président Meta s’est déclaré prêt à entamer immédiatement des travaux sur une interprétation unique des recommandations, des coordinations et  de la mise en œuvre constitutionnelle.

Selon le chef d’état,  une fois  que ce processus est déjà sous le contrôle non seulement de la Commission de Venise, mais également de l’Union européenne, du Bundestag allemand, des parlements néerlandais, danois, etc., dont l’évaluation sera la clé du démarrage du processus. À cette fin, une coopération globale doit également servir à la mise en œuvre des 15 conditions de l’UE.

Se félicitant de l’invitation du président Meta à cette réunion et partageant le même avis sur la nécessité d’une coopération entre les institutions, le président Ruçi a souligné qu’il juge inacceptable le retard dans le renouvellement de la Cour constitutionnelle et de la Cour suprême par des institutions indépendantes.

Kleida Pira

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter